Rechercher
  • APE Marguerittes

Une simple occasion a fait la différence

Dernière mise à jour : oct. 5


Dans le cadre de mon travail dans le domaine immobilier, j’allais rencontrer un homme qui vendait une cabane en forêt. L’homme a commencé à raconter une histoire vulgaire. Après quelques jurons de sa part, je l’ai poliment interrompu, je lui ai expliqué que j’étais chrétien et je lui ai demandé de modérer son langage.

Lors de notre rencontre mensuelle avec les Gédéon la veille, nous avions regardé une vidéo qui nous avait mis au défi avec la question suivante : « Dans vos activités quotidiennes, quelles occasions avez-vous ? » Nous avions tous prié et nous nous sommes engagés à emporter nos Nouveaux Testaments de Témoignage Personnel avec nous pour être prêts à répondre à ces occasions. C’était l’une de ces occasions ! Après que l’homme à la cabane eut compris que je connaissais Jésus, il m’a demandé pourquoi Jésus n’avait pas sauvé la vie d’un de ses amis proches. Je lui ai dit que je ne connaissais pas la réponse à cette question mais que je connaissais quelqu’un qui la connait. J’ai commencé à partager l’Évangile avec lui en me servant de l’un des Nouveaux Testaments de Témoignage Personnel que j’emporte maintenant partout avec moi.


Quand je lui ai demandé s’il irait au ciel après sa mort, il a répondu, « Non », avant d’ajouter « comment pouvez-vous savoir si quoi que ce soit dans la Bible est vrai ? » Saisissant cette occasion, j’ai arrêté le camion sur le bas-côté de la route et nous avons commencé à parcourir des versets du Nouveau Testament. « J’ai fait de la prison et j’ai fait beaucoup de mauvaises choses, » a-t-il dit.

Alors nous avons lu Romains 6 : 23 sur le salaire du péché et le don de Dieu. Après avoir parcouru d’autres versets, l’homme s’est mis à pleurer et m’a confié, « Ma femme va à une étude biblique et veut vraiment que j’accepte Jésus. » Ensemble nous avons lu Apocalypse 3 : 20 et il a entendu pour la première fois parler de Jésus qui frappe à la porte de son cœur. Quand j’ai fini par lui demander s’il voulait recevoir Jésus, il a dit doucement mais avec intensité, « Je ne sais pas comment ! » je lui ai montré ensuite le plan du salut dans le Nouveau Testament et je l’ai guidé pendant qu’il répétait la prière du pécheur, confessait ses péchés et acceptait Jésus dans sa vie comme son Seigneur et Sauveur.


Nous nous sommes réjouis ensemble quand il a écrit son nom et la date à l’arrière de son Nouveau Testament. Il a été une personne différente pendant l’heure qui a suivi alors que nous avons passé ce temps ensemble à faire le tour de sa propriété et il m’a même invité chez lui. Quand nous sommes entrés chez lui et que j’ai salué sa femme, il s’est remis à pleurer, ce qui a étonné sa femme. Quand elle a demandé ce qui n’allait pas, il lui a dit, « J’ai accepté Jésus ! » Ils se sont assis dans les bras l’un de l’autre pendant quelques minutes. Cela m’a rendu humble et je me suis senti privilégié de faire partie du plan de Dieu pour la vie de cet homme. Tout ce que cela a demandé, cela a été d’être prêt et disponible – c’est Dieu qui a fait le travail. ​ Kevin Tuckeld, Russellville, Arkansas

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout